Tine Devolder

Tine Devolder

Elle commence son apprentissage de la vielle à roue à 13 ans avec Lief Verbeek à l’école de musique Ward de Beer à Anvers (Belgique), un lieu d’enseignement ou musiciens classiques et traditionnels se côtoient, jouent ensemble. Dans cette  esprit d’ouverture vers d’autres cultures et/ou styles musicaux elle apprend  les bases techniques de son instrument et découvre la musique traditionnelle, qu’elle  vienne de Suède, Roumanie, Irlande,…  Quelques années après elle se forge ses premières expériences professionnelles en tant que remplaçante dans différents  groupes comme Olla vogala, Kadril, BUB.

L’envie d’approfondir ses connaissances de la vielle à roue la fait venir en France en 2001, où elle étudie cet instrument, son répertoire traditionnel et baroque, au conservatoire de Clermont-Ferrand avec Dominique Borel. Suivi d’une formation de musicienne intervenante elle continue à découvrir d’autres horizons musicaux, comme la musique orientale, contemporaine, arabo-andalouse…Au fil des années elle participe à plusieurs  expériences artistiques qui l’emmènent vers des horizons très différents. En passant par le théâtre, les concerts en solo, le projet « My folky valentine » qui mélange le jazz et la musique traditionnelle, les représentations avec le Quatuor des volcans autour du répertoire baroque pour la vielle à roue, les fêtes médiévales en accompagnant les jongleurs au sein de différentes compagnies et aujourd’hui le duo « Alkimiya » avec Malik ADDA (percussions), dans lequel les musiques, de styles, époques et origines différentes rencontrées au fil des années trouvent naturellement leur place